RDC – AFFAIRE MARIE MASEMI

RDC – AFFAIRE MARIE MASEMI

Mais… Où s’arrête la liberté d’expression ?

Après sa libération Maman Marie a été reçue par la première Dame de la RDC, madame Denise Nyakieru.

“C’est normal de critiquer la politique du Chef de l’État”. “Mais, il ne faut pas insulter”, lui dit la Première Dame. «Depuis vendredi, nous avions interpellé Mme Marie Masemi pour insultes et diffamation. Nous l’avons auditionné. Je voulais préciser ici que la première dame n’est pas plaignante dans ce dossier. La police a la mission de poursuivre tout celui qui commet l’infraction, avec ou sans plaignant. Après 48h, nous lui avons prodigué des conseils.» A préciser le patron de la police nationale congolaise, ville de Kinshasa, le commissaire divisionnaire adjoint Sylvano Kasongo.

Mais… Où s’arrête la liberté d’expression ? Pourquoi la liberté a des limites ? Une liberté sans bornes ne peut aboutir qu’à la loi du plus fort. Mais la liberté de l’un s’arrête là où celle des autres commence… Si la liberté de chacun est sans limite, une personne ne tardera pas, au nom de sa propre liberté, à empiéter sur celle des autres… Et donc de multiples règles limitent la liberté d’expression.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
11 + 8 =


Read also x